Quel lubrifiant pour votre Caterpillar 311F LRR JFT (2014 - )

Quelle huile Yacco est la meilleure pour l'entretien, la révision et la vidange de votre Caterpillar 311F LRR JFT ? Yacco vous apporte les conseils complets d'un professionnel, notamment pour l'huile moteur, l'huile de boîte de vitesses et de différentiel, ainsi que les lubrifiants des systèmes de freinage, de direction assistée et de refroidissement.

Moteur C3.4B

Capacités

  • Capacité lubrifiant 8,5 litre

Circuit hydraulique

Capacités

  • Capacité lubrifiant 160 litre (Changer la capacité)

Utilisation : Huile biodégradable, utilisation à 100% du broyeur

Intervalles :
  • Contrôler 10 heures
  • Remplacer 600 heures

Utilisation : Huile biodégradable, utilisation à 50 % du broyeur

Intervalles :
  • Contrôler 10 heures
  • Remplacer 1000 heures

Engrenages d'orientation

Capacités

  • Capacité lubrifiant 7 kg

Réducteur de translation

Capacités

  • Capacité lubrifiant 3 litre (chaque)

Réducteur d'orientation

Capacités

  • Capacité lubrifiant 2,4 litre

Rouleaux de chenille

Points de graissage/graisseurs

Utilisation : Normale

FLUIDE CONSTRUCTEUR

Température : de -20°C jusqu'à 40°C

Utilisation : De préférence

FLUIDE CONSTRUCTEUR

Température : de -40°C jusqu'à 50°C

Système de refroidissement

Capacités

  • Capacité lubrifiant 9 litre

Utilisation : Flexible (maxi.)

Intervalles :
  • Contrôler 10 heures
  • Remplacer 72 mois/ 12000 heures

Consulter les services techniques

Utilisation : Analyse du liquide

Intervalles :
  • Contrôler 1 mois/ 250 heures

Consulter les services techniques

Galets fous de chenilles

Ressort amortisseur pour châssis de galets de roulement

Roulements de pivot du bâti porte-galets de chenilles


Les données disponibles sur ce site YACCO constituent une aide à la décision du Professionnel par un rapprochement non exhaustif des produits de notre gamme aux normes et exigences des constructeurs. Cette aide ne saurait se substituer au devoir de contrôle du Professionnel, Prescripteur du produit, qui engage sa responsabilité en cas de non contrôle du respect des capacités des carters et des normes constructeurs portées dans les livrets d’entretien et ou documentation techniques du constructeur.