RALLYE DU TOUQUET - PAS DE CALAIS : VICTOIRE DU TEAM 2B/YACCO

Les quatre Porsche aux couleurs du Team 2B/YACCO avaient vraiment belle allure sur l’Esplanade de Front de mer en arborant leur nouvelle décoration, et l’on sentait que les équipages engagés sur cette première manche du Championnat de France étaient impatients d’entrer en action.

Malgré les infortunes de Bernard Philippon et de Olivier Ponthieu, l’équipe s’impose au final en Championnat de France Team, grâce aux deux magnifiques victoires de Sylvain Michel et de Gilles Nantet dans leurs catégories respectives.

Gilles Nantet et Corinne Murcia auront bataillé ferme pour l’emporter en catégorie GT+, et cette victoire acquise à l’issue d’un duel intense avec Patrick Rouillard n’en est que plus belle.

« Nous avons un peu tâtonné dans les réglages en début de course et je n’étais pas totalement confiant compte tenu de la rapidité des spéciales de la première étape. Patrick était en grande forme et il a vraiment fallu sortir la grosse attaque pour le remonter le deuxième jour… C’est un bon début pour le Team qui marque ici le maximum de points possible, et une belle récompense pour YACCO qui nous fait à nouveau confiance. » déclare Gilles.

Sylvain Michel et Fabrice Gordon ont dominé sans partage la catégorie GT et confirmé tous les espoirs placés sur ce jeune pilote de 23 ans.

« Nous sommes très heureux d’apporter au Team le maximum de points et de n’avoir commis que très peu d’erreurs sur cette épreuve que je découvrais. Le travail mené à l’intersaison, au plan technique sur la GT2 mais aussi sur le fonctionnement de notre équipe a porté ses fruits, et c’est de bon augure pour la suite. » précise Sylvain.

Bernard Philippon, qui était secondé par Gilles Mondésir, a malheureusement été contraint à l’abandon suite à un problème de circuit de refroidissement tandis qu’Olivier Ponthieu et sa fille Margaux ont eu la malchance de percuter un chevreuil qui a gravement endommagé un radiateur de leur Porsche Cayman, les condamnant à s’arrêter.

« La bagarre a été formidable et incertaine jusqu’aux dernières spéciales, et ce championnat Team 2015 promet beaucoup avec des équipes très structurées et particulièrement compétitives. Dans ce contexte, cette première victoire est à la fois remarquable et importante » concluait Eric Candelier.