Trophée Paris-Pékin : Moscou, Matouchka Moskva

Les équipages du Trophée Paris-Pékin sont partis de Paris depuis une semaine et les voilà à Moscou ! Les DS19 de Bob Neyret et Françoise Conconi ont déjà parcourus 3 400 kilomètres sans problème, si ce n’est une petite avarie d’échappement à Cracovie sur celle de Bob Neyret, vite réparée par les deux mécaniciens de l’assistance du raid. Il n'y a pas eu de problème pour les équipages non plus : Bob garde la forme malgré les longues étapes comme celle du lundi 20 juillet, de Logoisk à Moscou. Le raid en a profité pour passer par la ville où est né Youri Gagarin, le premier homme a avoir effectué un vol dans l’espace, en 1961.

La veille, le passage de la frontière entre la Pologne et la Biélorussie a duré 7h30 (De 6h30 à 14h00 !). Puis les équipages ont effectué 450 kilomètres pour atteindre Logoïsk, la seule station de sport d’hiver de Biélorussie, située à 30 kilomètres au nord de Minsk.

Parvenu en Russie puis à Moscou, les équipages en ont profité pour visiter la ville, sous la pluie. La Place Rouge était inaccessible pour une photo, ce qui n'a pas empêché notre équipage d'immortaliser ce moment ! Jean-Claude Lamorlette explique : " La photo a été faite au forcing devant la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, nous étions pourchassés par la police, présente deux minutes après notre arrivée !... "

La journée suivante a été bien remplie avec 400 kilomètres à effectuer entre Moscou et Nijni Novgorod : " Après 400 kilomètres d'une route relativement bonne mais truffée de radars et de policiers, nous avons rendu visite à l’usine toute récente du Groupe ARaymond, l’un de nos sponsors. A l’arrivée à l’hôtel, la télévision russe et le représentant de Yacco Russie attendaient Bob pour une interview faite avec l’aide de Vladimir, notre accompagnateur. "

Ce raid n’est donc pas une petite balade, d’autant plus que les routes, dans les jours à venir, vont être plus difficiles pour tous les participants. Mais tous sont heureux d’y participer !