Trophée Paris-Pékin : baignade au lac Baïkal

Les équipages du Trophée Paris-Pékin ont atteint Irkutsk, dans le sud de la Sibérie, en Russie orientale. Ce lundi 3 août est un jour de repos pour les hommes et les autos. Jean-Claude Lamorlette : " Aujourd'hui nous avons un jour de détente pour la remise en forme des autos et des équipages à Irkoustsk. Demain nous reprenons la route en direction de la Mongolie et de la Chine, où l'arrivée de ce Paris-Pékin est prévue le 12 août prochain.

Nous avons profité de cette journée pour aller au bord du lac Baïkal, qui représente la plus grande réserve d'eau douce liquide au monde. Il est un peu plus grand que la Belgique - 636 kilomètres de long !-, et il est alimenté par 336 rivières. Sa transparence est unique. Il est navigable seulement de juin à septembre : il est entièrement gelé l'hiver avec une glace pouvant atteindre un mètre d'épaisseur, parfois plus. Ce fut l'occasion de se tremper les pieds dans une eau à 12°. Certains courageux du groupe n'ont pas hésité à se baigner.

Demain une très longue étape - 700 kilomètres - nous attend pour atteindre la frontière mongole que nous passerons mercredi matin. A partir de là, et pendant 4 jours, nous ne sommes pas certains de pouvoir disposer d'internet..."