Trophée Paris-Pékin : objectif atteint !

Les équipages du Trophée Paris-Pékin ont atteint leur objectif en ralliant la capitale chinoise après plus d'un mois sur les routes du monde. Jean-Claude Lamorlette livre ses premières impressions : « Nous avons connu dix jours de black-out : il n'y pas d'internet en Mongolie et google est interdit en Chine, comme facebook. Mais cela ne nous a pas empêché d'arriver à Pékin. Pari gagné !... »

Après avoir ralliés la capitale chinoise, les équipages Yacco ont été invités à diverses célébrations : « Nous avons été invités par DS Chine pour des essais en la présence d’une vingtaine de journalistes chinois. Nous avons pu découvrir la DS6 - construite et vendue seulement en Chine - ainsi que la DS5 avec ses nouveaux moteurs 1,6 cm3 et 1,8 turbo. Ce fut un beau passage de témoin entre la DS de Bob, qui vient de parcourir 12 520 kilomètres depuis Paris (Soit plus du quart de la terre au niveau de l'équateur) et ces nouveaux modèles… »

Jean-Claude dresse ensuite le bilan de cette aventure humaine extraordinaire : « Durant tout ce périple nous avons eu peu de problèmes mécaniques : un échappement desserti à Cracovie, le delco décalé suite aux vibrations sur les mauvaises routes de Russie et enfin une mauvaise essence à la frontière mongole, qui nous a fait craindre le pire pendant les 200 premiers kilomètres en Chine. Dans ce pays gigantesque, nous avons dû supporter des températures très élevées : autour des 40° à l'extérieur et près de 50° dans l'habitacle ! Nous sommes, bien sûr, particulièrement heureux d'avoir atteint notre objectif. C’est un nouveau défi réussi pour Bob qui a conduit depuis le départ, excepté le passage à la frontière chinoise. Nous y sommes restés bloqué pendant un jour et demi à cause des formalités administratives. Etait-ce le dernier défi pour Bob Neyret ? Pas si sûr... »