Sylvain Michel au Tour de Corse, première étape

Déception et nouvelle motivation pour Sylvain Michel sur le Tour de Corse

Alors qu’il avait choisi de partir sur un rythme sécurisant, avec un réglage de la Skoda Fabia R5 visant une facilité de pilotage plutôt que la performance pure, Sylvain Michel était contraint à l’abandon à l’issue de la première spéciale, sa voiture refusant de démarrer en sortie de la zone de refueling située au Col Saint Georges.

Sylvain déclarait : « Nous avons vraiment roulé en toute sécurité sur cette première spéciale puisque notre objectif était avant tout d’emmagasiner de l’expérience sur ces spéciales longues. Au surplus, nos pneumatiques Michelin ont été performants jusqu’au terme des 50 km et nous abordions donc confiants la deuxième spéciale de cette première boucle en ayant constaté que le temps réalisé nous positionnait parmi les meilleurs… Lorsque la Fabia a refusé de démarrer en sortie de zone de ravitaillement. Malgré les efforts de nos ingénieurs joints par téléphone, nous étions contraints à l’abandon… »

La Skoda Fabia une fois revenue au Service Park de Poretta, les techniciens diagnostiquaient un problème de régulateur du circuit de carburant qui pouvait être facilement résolu et Sylvain déclarait : « Nos partenaires ont adhéré spontanément à l’idée de participer au Rallye 2 qui nous permet de revenir en course, et je me dois vraiment de faire honneur à la nomination en Equipe de France. Les objectifs changent compte tenu des circonstances, mais la motivation demeure intacte. »